Le souchet, un aliment avec de nombreuses propriétés saines

Si on peut parler de cultures ancestrales, les souchets occupent un lieu au premier plan dans le ranking d’ancienneté d’espèces végétales exploitées par l’homme. On dispose d’indices éloquents qui indiquent que la civilisation égyptienne (3000 ans av. JC) fut pionnière sur la culture de ce caractéristique tubercule marron foncé, en partie hypogée de souchet comestible ou Cyperus esculentus, selon la nomenclature taxonomique.

Actuellement les aires dédiées à la plantation de souchet sont reparties de manière diverse, on considère donc qu’il s’agit d’une culture viable. En Espagne, la zone du Levante se dresse comme principale source d’approvisionnement de souchet sur le marché intérieur, mais les provenances de ce tubercule sont multiples, si apprécié pour sa contribution à une vie saine.

Un aliment nutrionnellement tout-terrain

Le souchet est l’un des aliments qui cachent le plus de vertus nutritionnelles. De là son indication pour configurer une alimentation compatible avec la vie saine et de ce qui dérive une énorme versatilité pour être inclus dans des régimes aux profils multiples, comme il sera décrit par la suite.

De ses excellences nutritionnelles, se dégage un catalogue de propriétés qui touchent des fonctions organiques très variées :

  • Eupeptique et digestive, de par son l’abondance d'enzymes (lipase, catalase, amylase), ce qui le dresse comme un aliment de choix pour les personnes touchées par la gastro-entérite ou autres troubles d’estomac.
  • Cardio-protecteur, car son importante contenance en acides gras mono et poly-saturés limite les niveaux de cholestérol et triglycérides, alors que, parallèlement, il contient du sodium (idéal pour les hypertendus).
  • Antioxydant, étant donné son excellent apport en vitamines C et E, deux magnifiques préventifs de la formation de radicaux libres dans les membranes cellulaires.
  • Antidiarrhéique, de par son niveau élevé en amidon et pectine.
  • Prébiotique, fonction développée dans le tractus intestinal pour ses oligosaccharides.
  • Antianémique, de par son abondance et disponibilité en fer.

Énergétique mais non-calorique

Le souchet, qui contient 75% de matière sèche, se caractérise par un remarquable apport calorique, chiffré en 366 Kcal tous les 100 grammes, ce qui lui permet de faire partie des aliments énergétiques, et dans l’absolu celle des hypercaloriques.

L’importante participation des hydrates de carbone dans sa composition chimique est responsable de cet intéressant niveau d’énergie. Parmi eux, le plus abondant est l’amidon, qui représente 30%. La distribution des hydrates de carbone se complète par 16% de saccharose, son principal sucre simple, et des quantités peu significatives de fructose et galactose.

Il est intéressant de souligner que la présence simplement testimoniale de la glucose et l’abondance de saccharose font du souchet un aliment apte pour les diabétiques.

De la même manière, la carence en lactose et la faible quantité de fructose lui donne sa place dans le régime des personnes qui ne tolèrent ni le sucre des fruits, miel ou lait.

Un bon profil de protéines

Le souchet s’éloigne beaucoup d’avoir la condition essentielle d’un aliment protéique, mais son non-négligeable pourcentage, autour de 8,7% doit être interprété par la bonne qualité biologique de sa fraction protéinique. Quelques acides aminés essentiels (comme l’arginine, leucine et lysine), suivis d’autres non essentiels (acide aspartique, acide glutamique et alanine).

Fibre insoluble de haute qualité

Le souchet est un aliment riche en fibre et même, dépasse les emblématiques aliments fibreux, comme le son d’avoine, la carotte ou les grains de chia. Cette fibre est majoritairement de la pectine, qui accélère le transit intestinal, spécialement dans la partie du colon et contribue à augmenter la fréquence des dépositions. Au delà de cette déjà très grande contribution, il semble se comporter, selon des études sérieuses de l’Université de Miguel Hernández, comme une barrière au développement du cancer de colon.

Excellent apport minéral et vitaminique

La présence d'éléments chimiques métaboliquement indispensables dans le souchet est très significative. Il est intéressant de citer quelques macro-nutriments (comme le magnésium, le phosphore et le calcium) mais ce qui ressort le plus ce sont les concentrations de fer et potassium, jusqu’au point de dépasser celles de certaines viandes rouges, dans le cas du premier, et de celle des bananes ou des avocats dans le second.

Et au niveau des vitamines, les plus remarquables sont les C et E, dont les fonctions antioxydantes leur confèrent de multiples bénéfices pour l’organisme.

Une fraction lipidique très saine

Dans ce segment, il est bon de souligner la double place de :

  • Les acides gras de la série oméga 9, entre lesquels ressort l'oléique, à un niveau équivalent à celui fourni par l’olive ou la noisette.
  • Les acides gras de la série oméga 6, entre lesquels ressort le linoléique.

L’ajustement des souchets dans les régimes spéciaux

Avant de commenter la complémentarité de cet aliment avec d’autres ingrédients de certains types de régimes, il vaut la peine de mettre l’accent sur deux particularités :

  • Les souchets, en comparaison avec certaine légende qui les assimile dans cet aspect aux noix sont aptes pour la consommation pour les allergiques aux fruits secs.
  • D’autre part, son absolue carence en gluten la rend de la même manière, apte pour les malades ceoliques.

Le régime vegan

Elle est centrée à freiner les niveaux sanguins de triglycérides et cholestérol en refusant les aliments d’origine animal. C’est pour cela que, une fois connu le profil nutritionnel si complet du souchet, avec un acceptable composant protéique qui nuance positivement pour ses apports élevés en fer et autres acides aminés essentiels, il peut constituer un excellent ingrédient de ce type de régime.

Les régimes paléolithiques

Que le souchet soit devenu une culture rentable, sur le marché agricole, peut-être dû, en bonne mesure, à la tendance à l’inclure dans les dits régimes paléolithiques, qui suivent comme référence les lignes alimentaires de nos ancêtres qui méconnaissaient les élaboration culinaires qui peuvent déséquilibrer le régime et l’éloigner de l’intention d’une vie saine.

Les régimes Kascher

Les produits kascher sont ceux qui sont aptes à être consommés par les communauté juive et musulmane. Dans les deux cas, sous différents auspices, toujours de nature religieuse.

Mais récemment, ce type d’aliments a été dépouillé de ce lien. Ils sont considérés comme une garantie de qualité pour leur condition de naturels et sains. Les souchets, entre eux, sont devenus des aliments qui font partie du régime habituel de certains segments qui cherchent une alimentation écologique.

En définitif, le souchet a abandonné l’étiquette d’aliment résiduel pour adopter un important rôle pour ses larges et remarquables propriétés.

Autres langues: Anglais Espagnol Allemand

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire