Les souchets dans le régime paléo

Revenir à l’origine pour avancer. Cette philosophie qui définit le régime paléo (ou régime paléolithique) fait référence à une alimentation que suivaient nos ancêtres de la Préhistoire quand il n’y avait pas encore de machines et d’élaborations alimentaires qui déséquilibrent aujourd’hui le régime et éloignent de la vie saine.

Même si ces dernières années le courant du culte du corps a proliféré, ce qui s’observe par une augmentation de l’essor des salles de sport et centres d’esthétique professionnels, un problème étendu continue dans les sociétés modernes : le surpoids. On ne se surprend pas, en tenant compte que le capitalisme de consommation développe avec fréquence des aliments transformés et riches en sucre, hydrates de carbone et graisses fortement addictifs : précisément, ce qu’il ne faut pas manger dans ce régime paléo pour qu’il soit réussi et obtenir des habitudes de vie saine et de bien-être.

Le régime paléo se compose de quatre grands blocs. En ordre de quantité, voici les suivants :

  • Légumes ;
  • viande, poisson et œufs ;
  • fruits, fruits secs, graines, huiles et épices ;
  • et, en dernier, tubercules et racines.

C’est précisément, dans ce dernier bloc, ou les souchets (cyperus esculentus lativum) peuvent jouer une part remarquable dans ce régime.

Les souchets sont des tubercules

Mondialement connus pour être l’ingrédient phare de l’horchata, les souchets ont bien plus à apporter à l’alimentation. Ces dernières années, on a découvert que cet aliment comporte une source de nutriments extraordinaires. Par exemple, les souchets, bien cuits, pourraient être de très bons substituts de certains légumes secs, mais c’est maintenant que l’on commence à avancer sur le terrain de l’innovation par rapport à ce produit riche en protéine et magnésium.

Son origine végétale lui donne les caractéristiques idéales pour élaborer un lait sans lactose, naturel et sans graisses, qui pourrait être l’accompagnement parfait pour un petit-déjeuner complet.

En étant, en plus, une extraordinaire source de fibre diététique non soluble (même plus que le chia et le pruneau), c’est maintenant quand apparaissent les premières farines naturelles de souchet réussies avec succès. Et encore plus : les nutriments du souchet, selon des études scientifiques, aident à contrôler le diabète, préviennent contre le cancer et les maladies cardio-vasculaires et apportent de nombreux bénéfices au cœur. Le souchet aide aussi à freiner le vieillissement des cellules et à contrôler la pression artérielle, de même que réguler les contractions musculaires et les fonctions digestives.

Le souchet est, sans aucun doute, bien plus qu’une délicieuse horchata, même si, dans ce cas, elle est déconseillée dans le régime paléo car il s’agit d’une boisson hautement sucrée.

Inclure le souchet dans un régime est une manière originale de connaitre de nouvelles saveurs.

Autres langues: Anglais Espagnol Allemand

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire